Témoignages

parler-francais-portrait2  PORTRAIT DE SENTHILKUMAR PONNUSAMY

Quand êtes-vous arrivé en France ?

 « Je suis arrivé en France le 19 Février 2013 en tant que touriste, pour visiter le pays, et connaître la culture française.

Parce que je suis marié avec une française, je voulais comprendre sa culture. Ensuite je me suis décidé, pour vivre avec elle en France, c’est pour ça que je suis venu. »

Comment avez-vous connu l’association Parler Français ?

« En arrivant en France, je ne parlais pas du tout français, j’ai trouvé l’association Parler Français par Sara, une amie de Joëlle Riondet qui travaille à l’université en tant que directrice de publicité. J’ai commencé à prendre des cours en Mars 2013. »

Qu’est ce que l’association vous a apporté ?

 « Cela m’a apporté beaucoup de choses, par exemple avant je n’aurais pas pu répondre et comprendre ces questions. Maintenant je comprend beaucoup mieux qu’avant, mais pas encore assez pour moi ! Je veux encore progresser. »

Et maintenant que faites vous au niveau professionnel ?

 «  Maintenant je suis professeur de yoga à La Rochelle, et artiste peintre sculpteur. J’ai aussi travaillé au théâtre comme comédien en Inde.

Depuis que je suis marié j’ai arrêté mon travail de comédien, je suis toujours artiste peintre mais ici je ne peux pas vivre de ça, j’ai donc voulu stabiliser ma situation.

 J’ai commencé mes cours de yoga à Mireuil, à Port-Neuf et en centre ville.

Je travaille en tant que salarié dans l’association Café Blanc, une association pour l’intégration des artistes dans la société. »

cliquez pour visualiser

« Je fais aussi un atelier gratuit pour les Rochelais qui s’appelle Le Yoga du rire le quatrième jeudi de chaque mois, et tout le monde est le bienvenu. »

 


 

INTERVIEW DE VICTORIA

Bonjour à tous, je m’appelle Victoria Pinzón Angarita, j’ai 20 ans et je suis étudiante en langues modernes et gestion à l’université Pontificia Universidad Javeriana à Bogota, en Colombie.

 J’ai décidé d’arrêter mes études universitaires en Colombie durant un an et de venir en France comme jeune fille Au Pair pour habiter et partager un séjour avec une famille française car je voulais non seulement améliorer mon français mais aussi connaître un peu mieux la culture.

 Je suis arrivée à La Rochelle le 19 juillet 2013. Même si j’avais déjà étudié le français pendant un an, c’était très difficile d’arriver à suivre les conversations et comprendre tout ce que les personnes disaient. Maintenant, 9 mois après, à force de parler tous les jours, grâce aux corrections de la famille, de mes amis et évidemment à l’apprentissage au sein de l’association Parler Français j’arrive à suivre et avoir des conversations sur différents sujets.

 J’ai commencé mes cours à Parler Français en septembre 2013, je trouve que cette association est une bonne option pour tous parce que ce n’est pas cher et cela offre pleins des d’opportunités aux apprenants. Grâce aux différentes activités proposées on peut rencontrer des gens de différentes nationalités et partager notre histoire.

(ce texte  a été écrit par Victoria, sans modification de notre part)


Portrait Celeste Adhérente Association Parler Français

INTERVIEW DE CELESTE

 

Céleste est une jeune américaine. Elle a appris le français grâce à l’association « Parler Français » à La Rochelle. Elle a accepté de revenir sur son parcours et nous faire partager son expérience…

1) Comment avez-vous connu l’association ?

Céleste : « Je suis venue en France pour être jeune fille au pair. La dame chez qui j’étais m’en a parlé. Quand je suis arrivée, je ne parlais pas un mot de français, donc je pensais qu’une association comme celle-ci m’aiderait beaucoup. Je crois que la dame a entendu parler de l’Association « Parler Français » par ses collègues de travail. »

2) Que vous a-t-elle apportée personnellement et professionnellement ?

Céleste : « L’Association « Parler Français » m’a apportée beaucoup de choses. C’est grâce à cette association que j’ai pu communiquer avec les gens autour de moi et faire les tâches du quotidien (prendre le bus, aller au supermarché, …). Il fallait non seulement lire, comprendre le français, mais aussi communiquer et participer dans les conversations. Les ateliers avec l’Association m’ont préparée pour beaucoup de situations dans la vie française. Mon professeur, Roméo, m’a énormément aidée pour la réussite de l’examen Delf B2 en faisant les exercices et les examens blancs.

L’Association « Parler Français » m’a apportée le moyen de communiquer avec les enfants que je gardais. En tant que jeune fille au pair, je pouvais les comprendre et ainsi les aider avec leurs devoirs et les amener aux rendez-vous. »

3) Que faites vous désormais ? L’association a-t-elle eu un impact sur cette situation ?

Céleste : « Désormais, je suis retournée aux USA. J’ai trouvé un travail où j’espère utiliser mon français pour parler avec les clients. Je suis à l’aise avec mon niveau et je sais que je pourrais communiquer dans toutes les situations qui se présenteront.

J’ai le livre « Les Misérables » à côté du lit, que je lis quand j’ai du temps. »

4) Conseilleriez-vous cette association autour de vous et pourquoi ?

Céleste : « Oui, je conseillerais cette association autour de moi sans hésitation. Il y a une bonne organisation et elle aide beaucoup d’étrangers à apprendre le français. Les bénévoles sont tous très accueillants. Les apprenants viennent « de partout » et ils ont tous des niveaux très différents. Malgré cela, les bénévoles prennent du temps pour écouter les questions et pour que tout le monde participent lors des ateliers. J’étais impressionnée par la patience et les efforts dont les bénévoles ont fait preuve. »

5) Et si c’était à refaire ?

Céleste : « Si c’était à refaire, je referais la même chose ! Je pense que l’Association « Parler Français » est très utile et qu’elle est un grand atout pour les étrangers à La Rochelle. »

Nous remercions très sincèrement Céleste pour ces réponses et pour son partage d’expérience. Il est important de préciser qu’elle nous a répondu elle-même, en français, et par écrit, dans un français incroyablement bon ! Bravo à elle, et aux bénévoles. Nous lui souhaitons une bonne continuation aux USA !